Retour au menu de Biohazard 3


Bien que le manoir ait été détruit, la menace n’est pas enrayée. Il y a toujours des monstres en liberté qui rôdent dans la forêt de Raccoon, certains d'entre eux errant même jusqu'aux limites de la ville de Raccoon City. Les recherches d’ Umbrella continuent, malgré la perte du laboratoire du manoir.

Tout change vers la fin septembre 1998 : après qu' Umbrella ait ordonné l’attaque contre William Birkin, montrée dans Biohazard 2, les rats d’égouts répandent le virus dans Raccoon City. Alors que l’épidémie démarre lentement, elle se propage très, très vite. Bientôt, les zombies infestent les rues. Des centaines, si ce n'est des milliers de personnes sont tuées par les zombies et les mutants créés par le Virus-T.

Les choses tournent rapidement mal et la loi martiale est déclarée.

La police de Raccoon City essaie de combattre l’invasion des zombies, mais leurs efforts sont sabotés par le Chef de Police, Brian Irons, perdant de plus en plus la raison. Non seulement il isole Raccoon des renforts venant de l’extérieur de la ville, mais en plus il jette délibérément la confusion entre les policiers.

Ainsi le 27 septembre, la première bataille importante de la police contre les zombies tourne au désastre.

Les quelques policiers survivants se réfugient dans le commissariat et se barricadent afin d'essayer de créer un siège de résistance contre les zombies. Durant les trois jours qui suivent, les policiers et les civils survivants meurent un par un, dévorés par les mutants, les zombies, ou tués par Irons lui-même. Au moment où Claire et Leon arrivent dans le commissariat, le 30 septembre, le département de police de Raccoon est réduit à deux personnes : Irons et Marvin Branagh, qui est mourant.

Pendant que la police combat les zombies, deux hélicoptères affublés du logo d’ Umbrella atterrissent dans la ville, et déposent une petit nombre d’hommes armés, portant eux aussi le logo d’ Umbrella sur leurs vêtements. Ces hommes, pourtant mieux équipés que la police, perdent de nombreux compagnons d’armes dans leur première rencontre avec les zombies, et se retrouvent rapidement en fuite.

Le 28 septembre, Raccoon City est une ville fantôme, peuplée par des zombies et autres créatures issues du Virus-T. Un blocus militaire encercle Raccoon City, appliquant la quarantaine. Aucune aide n'est prévue. Des milliers de personnes ont été exterminées.

Sans que l'on sache comment, Jill Valentine est parvenue à survivre à tout cela.


Le matin du 28 septembre, seule, elle saisit sa dernière chance de s’enfuir. Littéralement éjectée de son immeuble, Jill trouve refuge dans un entrepôt non loin de là et rencontre un autre survivant. Elle essaie de le convaincre de venir avec elle, mais il refuse de quitter l’entrepôt après avoir perdu sa fille au milieu des zombies. Jill lui explique que leur seul espoir est de quitter la ville, mais il préfère s’enfermer dans une remorque à l’intérieur de l’entrepôt, plutôt que de l’écouter.

De nouveau seule, Jill quitte l’entrepôt. Les rues sont étrangement calmes, peuplées occasionnellement par quelques zombies. Au milieu d’une petite ruelle, Jill est surprise quand un homme surgit soudainement d'un passage de la ruelle, poursuivi par une horde de zombies. Elle est doublement surprise lorsqu’elle reconnaît l’homme comme étant Brad Vickers. Après avoir pris congé du fan club de Brad, elle suit son collègue.

Après l’avoir poursuivi à travers les rues et les ruelles de Raccoon, Jill le retrouve dans un bar du quartier. Ils parlent brièvement de ce que qui est arrivé dans la ville. Brad, bien qu’il soit blessé, se lève, disant à Jill : "Il vient pour nous. Nous allons tous mourir ! Il est après les membres du STARS . Il n’y a pas d’issue !". Sur ces mots énigmatiques, il quitte le bar.

A l’extérieur, Jill ne parvient pas à le retrouver, et décide alors de poursuivre sa route toute seule. Elle arrive dans la rue qui donne sur le commissariat de police. Les deux côtés de la rue sont bloqués par des épaves de voitures, mais une ruelle non loin de là mène vers les quartiers résidentiels. La porte est fermée, mais Jill a laissé un passe-partout dans son bureau, au commissariat et se dirige donc vers celui-ci.

Devant le bâtiment, Jill retrouve Brad, apparemment sérieusement blessé. Il commence à dire quelque chose, mais l’arrivée d’un nouveau monstre, une créature humanoïde vêtue de noir, lui coupe la parole. Son visage sans lèvres affiche une grimace figée (deux jours après cela, Leon et Claire vont rencontrer Mr X, qui ressemble beaucoup à cette chose). Jill est glacée d’horreur lorsque la créature attrape Brad par la tête et le soulève dans les airs. Le monstre tue Brad en lui défonçant la tête d'un tentacule, jette son corps et avance vers Jill, en grommelant un seul mot d’une voix atroce : "… STARS ... "

Les armes de Jill semblent ne pas avoir d’effet sur la créature. Elle l’esquive et se réfugie dans le commissariat, claquant les portes derrière elle. Bien que les portes se déforment sous les coups du monstre, elles ne lâchent pas prise. En sécurité pour le moment, Jill se met à la recherche d’équipement et de munitions. Plus de la moitié du bâtiment a été rendue inaccessible par les policiers survivants, mais heureusement, elle a encore accès à son ancien bureau. Elle récupère sa vieille carte de police et une pierre, en chemin.

Le bureau des STARS est saccagé. Quelqu’un a délibérément cassé la radio, et tous les bureaux ont été fouillés.

Au moment où Jill se prépare à quitter la pièce en possession de son passe-partout, la radio reçoit une transmission quasi incompréhensible d’un homme dénommé Carlos. Son unité est en difficulté et aucun survivant n’a été retrouvé. Il demande à quiconque peut l’entendre de répondre, mais la radio cassée ne peut seulement recevoir les transmissions. Tout ce que Jill peut faire avant de quitter la pièce, c’est lui souhaiter bonne chance…

Le seul avertissement que reçoit Jill avant le retour de la créature est le bruit de verre brisé. Elle descend les escaliers, et le monstre surgit d’une fenêtre du rez-de-chaussée, tenant dans une main un canon surdimensionné. Esquivant ses attaques, Jill parvient à peine à s’échapper du commissariat vivante. Elle déverrouille la porte de l’allée qui mène aux quartiers résidentiels, et continue à courir. Il semblerait qu’elle ait semé la créature.

En chemin vers les quartiers résidentiels, la jeune femme trouve le cadavre d’un homme portant le logo d’Umbrella. A la lecture de son journal, elle apprend que l’homme était un membre de l’ UBCS, le Service des Contre-mesures d' Accidents Biologiques d'Umbrella, une unité paramilitaire interne contrôlée par Umbrella. Pour des raisons qui restent mystérieuses, Umbrella a engagé et envoyé des mercenaires à Raccoon City.

D'autres cadavres de soldats de l’ UBCS jonchent le sol un peu partout. L’un d’entre eux gît non loin d’un garage, tué par une horde de chiens zombifiés, et un autre a été la victime d’une nouvelle créature, une sorte d’insecte mutant géant. Ces “suceurs de cervelle” attaquent Jill lorsqu’elle passe par un chantier de construction, mais n’ont pas le temps de vivre assez longtemps pour le regretter.

Jill aperçoit un homme, dans la rue sortant du chantier, courant se réfugier dans un restaurant. Elle le suit à l'intérieur. L’homme se présente comme étant Carlos Oliveira, Caporal- chef de l’UBCS. Son équipe a été chargée de secourir les habitants de Raccoon, mais dès leur atterrissage, la mission ne s’est pas vraiment déroulée comme prévu. Avant qu’il n’ait eu le temps de continuer, la créature poursuivant Jill apparaît de nouveau, arrivant par la porte arrière du restaurant.

Alors que la créature attaque, Jill remarque une fuit de gaz dans la cuisine du restaurant. Carlos et elle se cachent derrière le comptoir. Au moment où la créature s'arrête à proximité des tuyaux qui fuient, Jill jette un explosif dans sa direction. L'explosion qui s'ensuit manque de tuer Jill et Carlos, mais plonge également momentanément le monstre dans l'inconscience.

Alors qu'ils quittent le restaurant, Jill demande à Carlos pourquoi son équipe a été envoyée à Raccoon. Carlos lui répond qu'ils sont venus ici pour secourir des civils, mais cette réponse ne satisfait pas Jill qui lui rétorque qu'Umbrella est largement responsable de la destruction de la ville. Carlos souligne que lui et ses camarades mercenaires ne sont que des hommes de main, et que si Umbrella a une autre motivation pour les avoir envoyés ici, il ne la connaît pas. Si Jill veut des réponses, elle s'adresse à la mauvaise personne. Un bruit soudain de verre brisé leur coupe la parole. Carlos invite Jill à rejoindre son équipe, et s'enfuit. Elle le suit, mais le monstre sort du restaurant, apparemment indemne, et reprend la poursuite.

Après avoir semé la créature dans le quartier commerçant, Jill se cache dans le bâtiment des bureaux de presse de Raccoon. A l'intérieur, elle trouve une autre gemme comme celle qu'elle avait trouvée dans le commissariat. Les deux pierres se révèlent être les parties manquantes de l'horloge qui ouvre les portes de la Mairie de Raccoon City. Jill remet les deux gemmes à leur place et ouvre les portes.

Les fenêtres de l'édifice sont condamnées et il semblerait que la mairie ait subi le même genre de siège que le commissariat. Un peu plus loin se trouve une petite gare, où un tramway est garé. A l'intérieur, Jill rencontre un homme aux cheveux gris dont l'uniforme porte le même logo que celui de Carlos. Jill le salue, supposant qu'il est l'un de ses équipiers. L'homme la regarde et s'étonne qu'une personne comme elle soit toujours envie. Jill réplique qu'elle est membre des STARS, et sa réponse semble le satisfaire. Il se dirige dans le wagon avoisinant, la laissant seule en compagnie d'un officier de l' UBCS. sérieusement blessé et en plein délire. Jill panse ses blessures du mieux qu'elle peut, et suit l'homme aux cheveux gris.

En voyant Jill, Carlos, qui est dans l'autre wagon, renouvèle sa proposition antérieure. L'homme aux cheveux gris, qui semble être le superviseur de l'équipe de Carlos, déclare qu'ils ne peuvent pas faire confiance à Jill. Avant même qu'elle n'ait pu répondre, Carlos annonce qu'ils ont besoin de son aide, étant donné que leur unité a été réduite à lui même, l'homme aux cheveux gris et au lieutenant Mikhail, l'homme blessé qu'elle a rencontré dans l'autre wagon. Son supérieur, Nicholaï, accepte à contrecoeur et leur expose le plan qu'il a conçu.

Un hélicoptère de sauvetage attend un signal de leur équipe. La zone d'atterrissage désignée est proche du beffroi St Michael, qui est un point de repère aisé de Raccoon City. Nicholaï a l'intention d'utiliser le tramway comme d'un bouclier mobile afin de traverser la ville, malheureusement le tramway nécessite d'être réparé en premier lieu. Jill et Carlos acceptent le plan et tous les trois se séparent afin de rechercher les pièces manquantes du véhicule.

Non loin du tramway, Jill se dirige tout d'abord vers une station d'essence pour trouver de l'huile de moteur. Carlos la rejoint, mais une horde de zombies les repère et s'approche de la station d'essence. Alors qu'il les surveille, elle découvre un petit placard de rangement verrouillé dans lequel se trouve de l'huile. Lui décide de sortir pour repousser les zombies.
La jeune femme parvient à ouvrir la porte à la hâte et attrape la petite bouteille d'huile. Avant qu'elle n'ait pu quitter les lieux, un fil électrique branché tombe dans une flaque d'huile de moteur dans le garage de la station d'essence et déclenche un feu. Jill se rue à l'extérieur par la porte de devant alors que la pièce s'embrase.

Dehors, elle retrouve Carlos, gisant à terre, appuyé contre le mur, à ses côtés, une pile de cadavres de zombies. Jill pense un court instant qu'il est mort, mais il se relève en chancelant. Le feu se propage soudainement à l'extérieur du bâtiment, aux flaques d'essences qui s'écoulent des épaves des voitures alentour, jusqu'aux pompes à essence de la station. Jill et Carlos échappent de justesse à l'explosion qui éclate, détruisant la station d'essence et une partie de l'immeuble avoisinant. Alors qu'ils se relèvent, Carlos annonce à Jill qu'il part se mettre en quête de munitions et d'équipements supplémentaires et quitte les lieux.

Jill parvient à trouver des pièces du moteur du tramway et retourne au véhicule pour voir si elle est en mesure de le réparer. A l'extérieur du tramway, Mikhail, en dépit de ses blessures, réussit à massacrer un groupe de zombies avant de s'effondrer. Jill court lui porter secours et lui demande s'il désire prononcer ses dernières paroles. Le lieutenant insiste en disant qu'il ne peut tout simplement pas arrêter de se battre à cause de ses blessures. Bien que les zombies soient eux aussi des victimes innocentes, comme elle le déclare, il n'a aucune raison de se sentir responsable pour tout ce qui est arrivé à la ville de Raccoon City. Après tout, aucun des soldats de l'UBCS ne fait vraiment partie d' Umbrella. Jill acquiesce et lui répond que c'est la seule raison qui la pousse à faire confiance à l' UBCS.

Elle aide Mikhail à regagner le wagon et lui demande de se reposer. Elle essaie également de réparer le moteur du tramway. Alors que le câble électrique et le fusible qu'elle a trouvés fonctionnent tous deux, elle se rend compte qu'elle a besoin d'un additif spécial pour l'huile du moteur. Elle repart, rebroussant chemin, et se dirige vers les bureaux de vente d'Umbrella et l'entrepôt de produits chimiques.

Avant de se rendre dans les bureaux, elle fait halte à l'entrepôt du centre ville de Raccoon où elle avait été forcée d'abandonner l'homme qui refusait de quitter la ville. Pénétrant à l'intérieur, elle découvre un groupe de zombies qui dévorent son cadavre avec voracité. Dans le fond de la remorque où il s'était caché, Jill trouve un livre dans lequel cet homme a écrit ses dernières pensées. Son nom est Dario Rosso et il avait toujours voulu devenir écrivain.

Quand Jill arrive dans les bureaux d'Umbrella, Nicholaï est déjà sur les lieux. Il vient de tuer un autre soldat de l' UBCS qui était infecté par le Virus-T. Elle lui demande alors qu'il justifie les raisons de son acte, car l'homme était encore conscient quand il l'a abattu. Le superviseur lui explique, comme si c'était évident, qu'il préfère économiser ses munitions en tuant l'homme avant qu'il ne devienne un zombie. Jill est horrifiée par son inhumanité.

Laissant Nicholaï, elle réussit ensuite à ouvrir la chambre de conservation des produits chimiques, et trouve enfin l'additif dont elle a besoin pour l'huile du moteur. Au même moment, une nouvelle horde de zombies s'introduit dans les bureaux de vente. Les hurlements atroces de Nicholaï se font entendre, et lorsque Jill parvient à se frayer un chemin jusqu'aux bureaux après avoir affronté les zombies, le corps du soldat de l'UBCS ainsi que celui du superviseur ont tous deux disparu.

En retournant vers le tramway, elle est de nouveau prise en chasse devant la mairie par son infatigable poursuivant. Une fois de plus, la jeune femme court pour sauver sa vie et quand elle parvient à changer de rue, la créature ne la suit pas. Avant même qu'elle ait pu se demander pourquoi, le sol cède sous ses pas. Elle finit sa chute dans un sous-sol des égouts de la ville, investi par un énorme ver mutant. Jill l'affronte, esquive ses attaques, et réussit à quitter les égouts en s'enfuyant par une échelle de secours providentielle.

De retour au tramway, elle finit son travail de réparation sur le moteur du véhicule. Peu après, Carlos fait irruption. La jeune femme lui annonce alors que Nicholaï ne les rejoindra pas. Le Caporal-chef accepte la sinistre nouvelle et se propose de conduire le tramway. Les deux wagons commencent à quitter la gare en douceur, quand un terrible impact vient ébranler le véhicule. Jill se met en quête de l'origine de cette violente secousse, lorsqu'elle réalise que la créature qui la pourchasse est parvenue à pénétrer à l'intérieur du tramway. Sans aucun moyen de s'enfuir, elle tente de le repousser en utilisant ses dernières munitions ; ce dernier s'écroule sans vie. De nouveau, il se relève, semblant remis d'une attaque qui aurait tué n'importe quel être vivant.

Face au désarroi de Jill, Mikhail ouvre le feu sur la créature avec son fusil d'assaut, lui ordonnant de quitter le tramway. Le monstre avance vers le lieutenant qui arrive à court de munitions. La créature le plaque du revers de sa main contre la paroi du véhicule, avant de le projeter au fond du wagon. Un tentacule émerge de la main du monstre, s'enroulant autour de son poignet comme un serpent prêt à tuer sa proie et il se dirige d'un pas lourd et pesant vers Mikhail pour l'achever. Quelques secondes avant que le monstre ait pu le rejoindre, le mercenaire se retourne sur lui même, s'empare d'une grenade de sa veste et en retire la goupille. La créature est projetée hors du wagon par le souffle de la détonation. L'explosion tue Mikhail et a endommagé par la même occasion les freins du tramway. Jill tire alors le système d'arrêt d'urgence, mais le véhicule ne parvient pas à s'immobiliser avant qu'il n'entre en collision avec un mur. Elle perd connaissance.

Jill reprend ses esprits, seule, dans la cour du beffroi St Michael. A ses côtés, se trouvent les restes disparates de l'épave du tramway. La nuit est tombée. Elle retrouve Carlos à l'intérieur de la tour. Pour une raison quelconque, il semble désormais persuadé qu'Umbrella n'a aucune intention de les laisser s'échapper vivants de la ville. Avant qu'il ne commence à perdre la raison, Jill le gifle, lui demandant s'il a l'intention d'abandonner. Il lui rétorque qu'il n'arrive pas à reprendre le contrôle de la situation et s'enfuit.

Le beffroi est presque totalement désert, à l'exception de quelques zombies ou encore d'araignées géantes. Jill découvre à l'intérieur plusieurs cadavres de mercenaires de l'UBCS. L'un d'eux qui transportait avec lui une copie de la mission que l'unité devait effectuer : les membres de l'UBCS devaient bien entendu sauver les civils rescapés, mais ils devaient rechercher avant tout les employés travaillant pour Umbrella.
L'hélicoptère de sauvetage semble être posé non loin de là, quelque part dans la banlieue de Raccoon City, attendant que quelqu'un ne déclenche le signal en sonnant les cloches du beffroi. Jill se précipite alors jusqu'à dans la tour du clocher pour se rendre compte que le mécanisme de sonnerie des cloches a été démonté. Résolvant une fois de plus une des nombreuses énigmes qui semblent foisonner dans Raccoon City, elle trouve une clef qui donne accès à la réserve de l'étage du dessous.

La créature, visiblement saine et sauve, apparaît soudainement sur le balcon du beffroi. Jill arrache alors les fils électriques de l'un des projecteurs et électrocute le monstre en plongeant les fils dans une flaque d'eau. Alors que la créature gît sur le sol, prise de convulsions, Jill s'échappe, mais une fois de plus, le monstre finit par se relever et reprend la poursuite. Etrangement, il ne la suit pas alors qu'elle vient de dévaler les escaliers jusqu'à l'étage d'en dessous.

Dans la réserve, Jill trouve une pièce ornée, un engrenage, qui s'emboîtera dans le mécanisme de sonnerie du clocher. Elle grimpe l'échelle, et de nouveau dans le clocher, installe la pièce. Le mécanisme se déclenche, les cloches se mettent à sonner aussitôt, et alors qu'elle s'élance au dehors, l'hélicoptère de sauvetage apparaît dans les airs. Jill lui fait signe d'atterrir, et pendant un instant, elle pense qu'elle est finalement sauvée.

Elle se trompe bien évidemment.

Un missile est soudainement lancé en direction de l'hélicoptère. Touché, l'appareil explose et s'écrase, défonçant la façade de pierre du beffroi et provoquant une pluie de débris embrasés qui s'abattent alors dans la cour du bâtiment.
Jill lève la tête et aperçoit la créature debout, tout en haut du clocher, tenant le lance-missiles dans l'une de ses mains. Il se jette du clocher et atterrit devant elle, avec l'intention de l'achever une bonne fois pour toutes, semblerait-il. Avant que Jill n'ait pu réagir, la créature la transperce d'un de ses tentacules. Elle se sent subitement chancelante et souffrante, elle vient d'être infectée par le Virus-T.

Carlos surgit aussitôt et fait feu sur le monstre qui, plus ennuyé qu'autre chose, riposte. Carlos est envoyé à terre, inconscient, par le souffle d'un tir très proche. Mais l'assaut de Carlos est parvenu à mettre hors d'usage l'arme du monstre : le lance-missiles a explosé sous le feu du mercenaire. Jill ouvre le feu à son tour, touchant la créature avec toutes les armes dont elle dispose. Le monstre, après avoir subi assez de dégâts pour décimer une armée toute entière, chancelle et s'effondre, face contre terre, dans les flammes de l'épave de l'hélicoptère. Jill avance en boitant jusqu'au corps inerte de Carlos et s'effondre près de lui, sombrant dans l'inconscience. Peu après, le mercenaire reprend ses esprits et prenant Jill dans ses bras essaie désespérément de la réveiller.

Jill reste inconsciente durant deux jours, alors que Leon Kennedy et Claire Redfield réussissent à s'échapper de Raccoon City. Jill se réveille enfin dans la nuit du premier octobre, allongée dans la chapelle du beffroi. Carlos est là tout près, il a veillé sur elle pendant tout ce temps. Elle ne ressent aucune douleur de l'infection, mais c'est bien cela qui l'inquiête. Jill fait promettre à Carlos que si elle devient un zombie, il n'hésitera pas à la tuer. Ce dernier déclare ensuite qu'il va trouver un moyen de l'aider, et qu'elle sera en sûreté dans la chapelle jusqu'à son retour.

Carlos quitte alors le beffroi en passant par la porte de la réserve et se retrouve dans une ruelle qui mène un peu plus loin à un hôpital. Il décide d'aller y jeter un coup d'oeil, espérant trouver un remède pour soigner Jill.

Le hall d'entrée de l'hôpital est jonché de cadavres et partiellement fermé par un volet de fer baissé. Au moment même où Carlos pénètre dans le hall d'entrée, un zombie apparaît du fond de la pièce et avance doucement vers lui, traînant les pieds. Avant que Carlos n'ait pu l'abattre, quelque chose décapite le zombie de derrière. Un nouveau monstre, une espèce de créature reptilienne armée de griffes et visiblement très menaçante surgit alors en hurlant après sa nouvelle proie. Jill reconnaîtrait cette créature, baptisée " Hunter ", l'une des Armes Bio-Organiques les plus dangereuses qu'elle ait rencontrée au manoir. Après un affrontement violent et pourtant bref, Carlos se débarrasse du monstre et entre ensuite dans le bureau du docteur en chef.

Carlos prend l'ascenseur privé du docteur en chef et monte jusqu'au troisième étage. L'hôpital grouille de Hunters, mais il rencontre aussi à l'occasion de petits groupes de zombies. Dans la salle des dossiers de l'hôpital, Carlos y retrouve Nicholaï, une arme encore fumante à la main et se tenant devant le corps d'un autre membre de l' UBCS. Le mercenaire demande des explications, mais la seule réponse qu'il obtient de Nicholaï est que ce dernier est l'un des superviseurs ; c'est tout ce dont Carlos a besoin de savoir. Nicholaï pointe alors son arme dans sa direction, mais avant qu'il n'ait pu tirer, l'homme étendu sur le sol, arrache la goupille d'une grenade. Carlos et Nicholaï se précipitent aussitôt pour se mettre à couvert, cependant Nicholaï s'échappe en sautant au travers des fenêtres de l'étage.

Carlos est encore troublé par ce qui vient juste de se passer, mais il est bien décidé à continuer ses recherches. A sa grande surprise, il découvre un autre laboratoire d'Umbrella dans les sous-sols de l'hôpital. Dans ce laboratoire se trouvent deux créatures flottant dans des cuves d'incubation. Elles ressemblent aux Hunters, mais là où les Hunters que Carlos a combattu semblent provenir d'une espèce reptilienne, celles-ci semblent avoir été créées à partir d'une espèce de batraciens. (Ce sont probablement les MA-121 Hunters Beta mentionnés dans les dossiers spéciaux de RE 2 version N64).

Carlos trouve une série d'instructions dans le laboratoire, et en s'appuyant sur les explications mentionnées et en utilisant les machines de la pièce, il réussit à créer un vaccin qui sera efficace contre le Virus-T. En chemin pour retourner au beffroi, il découvre qu'une surprise l'attend dans le hall d'entrée de l'hôpital : quelqu'un a placé assez d'explosifs pour démolir tout le bâtiment. Carlos se précipite alors à l'extérieur, parvenant de justesse à se mettre à couvert en atteignant la ruelle qui mène au beffroi. L'hôpital est complètement détruit par l'explosion, s'écroulant sur lui même.

A l'intérieur du beffroi, les plafonds tremblent et grincent, comme si la tour allait subir le même sort que celui de l'hôpital. Alors que Carlos traverse le hall d'entrée du beffroi, les grincements s'intensifient et ce sont maintenant des martèlements qui se font entendre. Dans un fracas effroyable, la créature, qui pourchassait Jill à travers Raccoon City, surgit soudainement en traversant le plafond. Le lourd manteau du monstre a brûlé dans les flammes de l'épave de l'hélicoptère, révélant ainsi un corps couvert de tentacules qui se tortillent. Soit les flammes ont forcé la créature à se transformer, provoquant ainsi l'apparition des tentacules, soit elles ont détruit le manteau qui recouvrait son corps et qui cachait les appendices du monstre. Carlos essaie d'attirer l'attention de la créature en l'affrontant, mais cette dernière n'en démord pas et ne semble être intéressée qu'à rejoindre Jill. Fort heureusement, Carlos parvient à gagner la chapelle avant le monstre.

Carlos donne le vaccin à la jeune femme. L'antidote fait effet presque immédiatement, Jill se réveille. Elle lui demande ce qui lui est arrivé, et ce dernier lui raconte qu'il vient d'affronter la créature. Elle commence alors à se demander, tout haut, si le monstre peut être même arrêté, et Carlos réplique qu'il ne pense pas que ce soit possible. Jill réalise que la créature est en train de jouer avec eux. Carlos lui parle alors de Nicholaï, qui a survécu, et il la prévient que même s'il ne connaît pas les projets de Nicholaï, il est certain désormais qu'il est leur ennemi. Prétendant qu'il a des choses à régler, Carlos quitte la chapelle.

Peu après, Jill rencontre la créature alors qu'elle quitte la chapelle. Elle entraîne le monstre dans une course folle à travers les pièces du beffroi et réussissant à le semer en chemin, elle pénètre aussitôt dans le parc de Raccoon City.

Le parc est infesté de monstres, mais cela n'empêche pas Jill de s'occuper rapidement de leur sort en chemin. Pénétrant à l'intérieur d'une remise à outils située dans un petit cimetière local, Jill découvre un passage secret obstrué par un mur de briques. Réussissant à détruire le petit muret, elle se fraie un chemin, traversant le passage et atteint un centre de commande abandonné appartenant à Umbrella. Plusieurs documents sont d'ailleurs éparpillés dans la pièce : l'un d'eux, notamment, un rapport de l'un des dirigeants lui apprend finalement comment a été baptisée la créature qui ne cesse de la poursuivre depuis le début. Umbrella a baptisé ce monstre "Nemesis", et l'a envoyé afin d'éliminer tous les membres survivants des STARS. L'auteur du rapport, dont le nom n'est toujours pas mentionné, poursuit et imagine que si le Nemesis rôde toujours dans la ville, c'est donc forcément que les STARS ne doivent pas être des cibles si faciles... Mais il conclut en disant qu'ils ne pourront pas lui échapper très longtemps.
Un autre document précise qu'Umbrella ne contrôlant plus la situation, la ville de Raccoon devra être rayée de la carte avant l'aube. Jill réalise qu'il ne lui reste que quelques heures pour s'échapper du piège.

Alors que Jill quitte le centre de commande, elle tombe sur Nicholaï qui l'attendait. Ce dernier est très impressionné qu'elle soit encore en vie, et refuse de lui venir en aide d'aucune manière. Quand elle exige de connaître la vérité, Nicholaï admet que la mission réelle de l' UBCS était de récupérer des données des Armes Bio-Organiques d'Umbrella en situations de combat. Mais personne n'avait imaginé que les unités d'UBCS seraient balayées durant la procédure. Nicholaï s'enfuit en courant après qu'un soudain tremblement ébranle le sol de la pièce.

Alors que Jill se lance à sa poursuite, le sol du cimetière s'ouvre devant elle et le ver géant, qu'elle a affronté dans les égouts de Raccoon City, est de retour. Pas pour longtemps. Le ver met le cimetière à sac en essayant de dévorer Jill, mais cette dernière riposte avec un barrage de balles et de grenades. Elle réussit à grimper sur la grille et à quitter le cimetière, ou ce qu'il en reste, laissant le corps refroidi du ver géant sur le sol derrière elle.

Le parc a été envahi par une nouvelle vague de zombies alors que Jill explorait la remise, mais ils ne lui posent désormais plus trop de problèmes. Sur l'un des sentiers isolés du parc, elle découvre les cadavres de deux nouveaux mercenaires de l'UBCS, dont l'un d'entre eux serre dans sa main des documents, des ordres d'Umbrella. La lecture des documents confirme ce que Nicholaï avait dit plus tôt : les dirigeants avaient reçu comme instructions de détruire l'hôpital et toutes les données qui pouvaient être contenues à l'intérieur. Umbrella s'efforce d'effacer ses traces, et pour une raison évidente, une bonne partie des dirigeants finit par être éliminée.

Le sentier aboutit à un pont branlant qui mène à une usine désaffectée. Alors que Jill commence à traverser, Nemesis atterrit devant elle sur le pont. Sans hésiter, elle passe par dessus le pont et se jette dans la rivière qu'il surplombait. Après la disparition de Jill, Nemesis fait demi-tour et se dirige vers l'usine en marchant.

Sous le pont, Jill découvre l'entrée d'une ancienne canalisation d'égout et réussit à retrouver son chemin jusqu'à l'usine. Un groupe de cinq zombies survient, prenant Jill en embuscade, mais Carlos surgit et la sauve pour la deuxième fois. Jill le remercie, et Carlos lui annonce alors qu'un missile nucléaire va être lancé à l'aube sur le centre ville de Raccoon City, confirmant ce qu'elle avait déjà lu dans le document officieux d'Umbrella, ce qui ne leur laisse pas beaucoup de temps. Ils sont alors obligés de se séparer et doivent essayer de trouver un moyen de s'enfuir, pour ne pas être pris dans le champ d'action de l'explosion nucléaire. Carlos effleure la joue de Jill de la main et lui conseille de se méfier de Nicholaï.

L'usine est, évidemment, loin d'être abandonnée comme Umbrella semble bien le faire croire. Umbrella y a mené toutes sortes d'expériences avec le Virus-T et s'est servi de l'endroit pour se débarrasser et entreposer ses déchets toxiques. Ainsi, pour toutes ces raisons, l'usine grouille de Stingers, de Hunters et de zombies plus puissants ayant subi des mutations. Alors que Jill explore le complexe, elle est surprise par des coups de feu qui la force à se mettre à couvert. Ricanant, Nicholaï passe une porte et la verrouille derrière lui.

Jill pénètre dans le broyeur à ordures de l'usine, mais par malheur, la porte derrière elle se verrouille, mais en plus le système automatique se met en route : dans moins de cinq minutes, la salle se videra de tout ce qu'elle contient, jetant toutes les ordures dans la fosse à déchets de l'usine. Etant donné ce qui se trouve dans cet endroit, ce destin peut s'avérer pire que la mort elle-même. Au moment où Jill ne peut pas imaginer un instant que les choses peuvent empirer, les lumières de la salle à ordures s'allument et révèlent alors la présence d'un vieil ami. Nemesis attendait patiemment Jill.

Pour la première fois depuis ces quatre derniers jours, la chance est avec elle : esquivant de justesse l'attaque brutale de Nemesis, le coup porté touche une conduite et y fait un trou béant. Quelle que soit la nature du liquide qui se déverse du tuyau éventré, elle est assez corrosive pour brûler presque instantanément la moitié des tentacules qui recouvrent le corps du monstre. Alors que celui-ci se remet de sa blessure, Jill tire avec son arme sur une autre conduite, aspergeant Nemesis d'acide une nouvelle fois, avant de le blesser une troisième fois en tirant sur un autre tuyau. Nemesis hurle, couvert d'horribles brûlures. Alors qu'il s'effondre à terre, mort pour la deuxième fois, Jill aperçoit le cadavre d'un scientifique d'Umbrella dans l'un des tas d'ordures. En fouillant ses poches, elle trouve une carte d'accès qui permet de déverrouiller les portes de la salle à ordures. Au moment où elle quitte la pièce, le système d'évacuation se déclenche et le corps de Nemesis est envoyé dans la fosse à déchets.

Les haut-parleurs de l'usine grésillent subitement, et une voix féminine annonce que l'attaque imminente d'un missile a été détectée. Jill s'empresse de rejoindre la porte que Nicholaï avait prise et qu'il avait verrouillé, et réussit à l'ouvrir en y passant la carte d'accès qu'elle vient de trouver dans le lecteur. La porte mène à la tour de communication. Alors qu'elle trouve un récepteur radar portable, la radio de la pièce prend soudainement vie. Au dehors, Jill peut apercevoir de la vitre, Nicholaï qui se moque d'elle depuis le cockpit de l'hélicoptère et balance une rafale de sa mitrailleuse rotative sur la tour de communication. Nicholaï est, apparemment, celui qui a éliminé un à un les dirigeants, simplement pour obtenir un plus grand pouvoir de négociation lorsque viendra le temps de marchander son prix avec Umbrella. Il déclare ensuite qu'il avait également eu l'intention de ramasser la prime qu' Umbrella a mis sur la tête de Jill, mais préfère finalement quitter les lieux et assurer sa survie, puisque selon lui, quoi qu'il arrive, le sort de Jill est condamné.

Carlos la rejoint dans la salle de contrôle. Il n'a pas eu plus de chance pour trouver une voie d'échappatoire, mais il refuse d'abandonner. Il utilise la radio, parcourant frénétiquement toutes les fréquences quand, soudain, une voix familière se fait entendre du récepteur : quelqu'un d'autre est en route à bord d'un hélicoptère pour venir chercher Jill. Tout ce que les deux survivants doivent faire, c'est se rendre à l'hélisurface de l'usine. Les systèmes d'alerte de l'usine préviennent subitement Jill et Carlos que le missile vient juste d'être lancé, et le système déverrouille alors la porte menant jusqu'à l'hélisurface immédiatement après l'annonce du message. Jill s'y précipite, tandis que Carlos fait demi-tour vers l'usine pour effectuer un préparatif de dernière minute.

La zone d'atterrissage de l'usine est apparemment un ancien dépôt de ferrailles. Jill s'élance à travers un labyrinthe d'épaves de voitures, écrasées et dénudées, et réalise qu'une petit guerre a récemment eu lieu dans cet endroit. Plusieurs cadavres de soldats des Forces Spéciales américaines gisent non loin de la salle des générateurs qui alimente l'usine. Elle aperçoit également le cadavre en flammes d'un mutant (en fait, une unité mutante "Mr X", comme celle qui a attaqué Leon et Claire le jour précédent). Non loin de ces cadavres, Jill découvre sur le sol un rapport officiel, qui est accompagné d'une photographie représentant une nouvelle arme expérimentale baptisée du nom de code "Epée de Paracelse". Le rapport explique en détail que l'utilisation de cette arme sert à combattre les Armes Bio-Organiques d' Umbrella. "L'Epée" est en fait un énorme canon monté sur un rail, et donne l'impression qu'elle est justement l'arme pour éliminer un Tyrant. Toutefois, elle est vraiment trop énorme pour avoir simplement été amené de l'extérieur. Sa présence reste un mystère, mais Jill n'a pas assez de temps pour essayer de le résoudre.

Jill pénètre dans la salle des générateurs et, soudainement, une explosion provenant de l'extérieur condamne la porte derrière elle. Plusieurs cadavres d' armes bio-organiques sont éparpillés dans la pièce: des unités "Mr X" et un modèle plus ancien d'un Tyrant, entourés de corps de soldats. De l'autre côté de la salle, Jill découvre le canon de l'Epée de Paracelse, toujours branché à la centrale électrique de l'usine et pointé en direction du corps du Tyrant. Alors qu'elle essaie d'allumer l'arme, l'ordinateur du canon lui annonce qu'il faut brancher ensembles plusieurs batteries, de taille surdimensionnée, qui sont dispersées dans la salle.

Après que Jill ait connecté la première batterie, elle entend un bruit derrière elle, des gouttes d'eau touchant le sol de la salle. Des produits chimiques commencent à s'écouler dans la pièce et lorsque Jill se retourne, elle découvre le corps de Nemesis qui surgit d'un trou du plafond. La masse vivante avance vers elle en se tortillant, se transformant à chaque contorsion. Apparemment, le fait que Nemesis ait été exposé à ce qui se trouvait dans la salle des déchets toxiques d' Umbrella lui a mystérieusement permis de survivre. Le corps de la créature est désormais saturé de toxines acides qu'elle est capable de projeter en une pluie mortelle.

Jill s'empresse frénétiquement de brancher les deux dernières batteries du canon monté sur rails, et l'Epée de Paracelse commence alors à se charger. Elle n'a maintenant plus d'autre choix que d'affronter Nemesis en attendant que l'arme soit prête à être utilisée. Même s'il demeure toujours un dangereux ennemi, le monstre n'est plus aussi coriace qu'il pouvait l'être auparavant et les attaques de Jill réussissent à le repousser. Le Nemesis se traîne de l'autre côté de la salle, jusqu'au cadavre du Tyrant et commence à dévorer son corps. Ce dernier, sans le vouloir, s'est placé directement dans la ligne de tir du canon, qui se décharge au même instant.

Le tir puissant du canon fait trembler la salle toute entière, traverse un bloc de ferraille, vaporise le cadavre du Tyrant, mais ne semble pas vraiment avoir affecté Nemesis. Une seconde décharge heurte finalement Nemesis de plein fouet qui s'effondre sur le sol. Jill vérifie le récepteur radar et réalise qu'il ne lui reste plus que cinq minutes avant que le missile nucléaire ne frappe la ville. Avant qu'elle n'ait pu quitter la salle, Nemesis reprend vie et se redresse dans une dernière tentative pour éliminer sa cible. Jill parvient à esquiver un jet d'acide craché par le monster, et, attrapant dans la lancée un Magnum d'un des cadavres des soldats, elle se dresse devant la créature et vide le chargeur de l'arme sur sa tête. Saignant par tous les pores de sa masse, le monstre s'arrête finalement de bouger.

Jill quitte la salle des générateurs et prend un monte-charge jusqu'à l'hélisurface. Carlos la rejoint par le monte-charge juste après elle et se précipite afin d'allumer une fusée de détresse. Un hélicoptère, d'une livrée bleue et blanche, descend lentement vers le sol et atterrit juste en face de Carlos. Jill et lui embarquent ensuite dans l'appareil avec assez de temps pour prendre la fuite.



Jill remercie le pilote de l'hélicoptère qui réplique en disant qu'il ne pouvait simplement pas la laisser mourir. Elle semble le reconnaître et se penche en avant pour s'en assurer, en lui demandant "est ce que c'est toi ?". Le pilote se tourne vers elle et lui demande alors : "Est ce que tu es prête à en finir avec tout ça ?" (le pilote est apparemment Barry Burton, bien qu'aucun renseignement ne nous ait jamais vraiment donné).

Un éclair de lumière attire l'attention de Jill au travers de la vitre du cockpit. Elle aperçoit le missile nucléaire surgir dans les airs, passant à côté de l'hélicoptère, avant de tomber et de frapper le centre de Raccoon City. Les zombies qui errent toujours dans la ville lèvent la tête et regardent la lumière vive, avant d'être balayés par le souffle de l'explosion nucléaire. Un cercle de feu se propage à grande vitesse à travers toute la ville, dévastant tout sur son passage. Seul, un gigantesque cratère de fumée témoigne de l'apocalyptique désastre qui vient de se produire.

Tandis que l'hélicoptère fait route vers l'est, Jill, qui regarde au travers de la vitre de ce qui était autrefois Raccoon City, fait le serment qu' Umbrella ne s'en sortira pas.

Un journal télévisé nous est ensuite présenté, la une de ce journal est bien entendu la frappe nucléaire qu'a subit la ville de Raccoon City. Le président des États-Unis et le Congrès ont ainsi décidé de mettre leur plan à exécution : la destruction de Raccoon City, qui a été ce matin littéralement "rayé de la carte". On dénombre ainsi plus d'une centaine de milliers de victimes.

Le présentateur conclut en disant: " Nos pensées vont aux citoyens de Raccoon City".



Différents Chemins Possibles

L'intrigue de base du jeu peut varier à chaque fois que vous y jouez. Cependant, si les détails peuvent changer, les principaux évènements restent les mêmes (Nicholaï semble toujours trouver la mort, Jill rencontre toujours Carlos à l'intérieur du beffroi, etc... ). Ainsi, cela ne vaut pas la peine d'en énumérer la liste. Pour la plupart des choix, j'ai utilisé celui que je préférais le plus et l'ai utilisé pour ce résumé. Une exception notable qui est que j'ai délibérément fait en sorte que Carlos se retrouve dans la station à essence. Nicholaï est un vrai dur à cuire, mais je ne suis pas prêt de croire qu'il est assez costaud pour survivre à une explosion qui rase tout un pâté de maison (à moins que l'explosion, comme Vincent Merken et moi-même qui avons émis plusieurs hypothèses, ne l'ai projeté dans une excavation). Je peux accepter beaucoup de choses, mais cela me paraît tout simplement aberrant.
(voir la section Scènes alternatives de Biohahazard 3)

Différentes Fins Possibles

La fin que j'ai utilisée pour le résumé de l'histoire semble être celle de la version officielle, comme l'indique un document de Biohazard/Resident Evil : Gun Survivor, qui est rédigé par Nicholaï le 5 octobre. Les deux autres fins possibles sont détaillées ci-dessous, et conduisent toutes deux à la mort "réelle" de Nicholaï.

Fin # 2 : Au lieu de négocier avec Nicholaï, Jill fait exploser son hélicoptère en plein vol d'un tir du lance-missiles. A part ce petit détail, au combien satisfaisant, la fin reste la même que la Fin # 1.

Fin # 3 : Au lieu de se jeter du pont, Jill pousse Nemesis par dessus le pont et pénètre dans l'usine par l'entrée principale. Elle rencontre alors Carlos dans une des salles de repos du deuxième étage. Ce dernier semble être visiblement éprouvé et lui annonce l'approche imminente du missile. Par la suite, les choses ne diffèrent pas vraiment de la première fin, mais quand Jill atteint la salle à ordures, elle est prise en embuscade par Nicholaï. A couvert, devant la porte de la salle à ordures, ce dernier lui annonce qu'il y a une mise à prix modeste qu' Umbrella a placé sur sa tête, et qu'il entend bien récolter en l'éliminant. Jill réplique en lui disant qu'il peut toujours courir.
Nicholaï réplique en tirant plusieurs fois sur elle et à ce moment, une créature inconnue, probablement Nemesis, attrappe Nicholaï par derrière. Jill entend les hurlements, suivis par des bruits de craquements humides. Quand elle fait le tour du coin où se tenait Nicholaï, elle retrouve son cadavre suspendu au plafond, accroché à la tuyauterie.
Dès qu'elle atteint la tour de communication, elle reçoit un message radio de Carlos, qui lui demande de le retrouver ailleurs, sans qu'elle oublie d'apporter le récepteur radar avec elle. Il a trouvé un hélicoptère.

Après avoir affronté Nemesis, Jill prend le monte-charge et rejoint Carlos qui l'attend devant l'hélicoptère de Nicholaï. Jill regarde Raccoon City partir en fumée, alors que leur hélicoptère s'éloigne. A bord de l'appareil, elle déclare que cette fois "ils sont allés trop loin !"
(voir la section Scènes alternatives de Biohahazard 3)

Les Documents des Epilogues

Chaque fois que le jeu est terminé en mode "difficile", le joueur reçoit l'opportunité de découvrir un Epilogue après les crédits et le tableau des rangs obtenus. Il y a en tout huit épilogues, mettant chacun en scène un des personnages majeurs de Resident Evil. Dans l'ordre : Jill, Chris, Barry, Leon, Claire, Sherry, Ada et Hunk. Chaque document comporte un paragraphe, accompagné d'une image originale des personnages (voir la section Epilogues de Biohahazard 3).

A partir de ces documents, nous connaissons les informations suivantes :

- Après avoir quitté Raccoon City, Jill a trouvé l'une des cachettes de Chris. Elle a été mise complètement à sac, mais aucune trace de Chris ne s'y trouvait. Elle désire continuer ses recherches afin de retrouver Chris, pour qu'ils puissent à eux deux, arrêter Umbrella une bonne fois pour toute. On ne sait pas si Barry et Carlos l'accompagnent.

- Barry a quitté sa famille. Il n'a pas l'intention de la rejoindre, avant qu'il n'ait payé la dette qu'il a envers ses amis pour les avoir trahis.

- Après qu'ils se soient échappé du laboratoire à la fin de BH/RE 2, Leon, en colère, a demandé à Claire de le laisser lui et Sherry en dehors de toute cette histoire. Elle a promis de revenir, et a filé dans les bois près de Raccoon City.

- Leon s'est vu proposé une offre pas vraiment explicite soit, par le gouvernement américain, soit par une personne prétendant le représenter. Leon a essayé de leur demander de laisser Sherry en dehors de tout cela, mais "elle en sait beaucoup trop" lui dit-on. On ne connaît pas la réponse à cette offre qu'a donné Leon à ce jour.

- Sherry est sous la garde de l'Armée des Etats-Unis, et attend que Claire ne revienne.

- la femme qui se fait appeller Ada Wong a survécu. Elle abandonne cette identité, non sans verser de larmes et se prépare pour une nouvelle mission.

- Hunk est un rien cinglé, et a tendance à être l'unique survivant des missions qu'il effectue. On peut le voir sans son masque sur l'image accompagnant le document.

Conclusions Finales

Biohazard 3 Last Escape/Resident Evil Nemesis nous laisse avec les informations suivantes :

1. Raccoon City a été complètement balayée, on dénombre des milliers de morts.

2. Jill et Carlos ont réussi à survivre grâce à l'intervention de Barry Burton.

3. Un vaccin existe pour le Virus-T, il a été donné à Jill. Elle devrait donc être, en théorie, immunisée contre ce virus.

4. Ada et Hunk sont toujours en vie, ce qui amène le total des survivants de Raccoon à huit personnes sur plus d'une centaine de milliers de personnes.

5. Jill se consacre à détruire Umbrella. Elle est à la recherche de Chris.

6. Umbrella cherche activement à éliminer les membres survivants des STARS. La tête de Jill a même été mise à prix par Umbrella.

7. Claire Redfield poursuit ses recherches pour retrouver son frère.

8. Leon Kennedy et Sherry Birkin sont sous bonne garde gouvernementale.

9. Leon a reçu une offre non explicite proposée par un individu prétendant être un agent gouvernemental. Alors que nous savons qu'il est toujours en vie au moment où Code Veronica se déroule, nous ne savons pas qu'elle a été la réaction de Leon, ni si la personne qui lui a proposé cette offre faisait vraiment partie du gouvernement.

10. Le gouvernement des États-Unis a lancé, au moins, une attaque sur un des complexes d'Umbrella, mais cet assaut n'a pas vraiment été très concluant.

11. Umbrella a "essayé" en réalité d'empêcher le gouvernement américain de bombarder Raccoon City. Il y a donc d'autres informations que nous ne connaissons pas dans cette affaire.

12. Hunk a survécu et nous savons qu'Umbrella possède ainsi un échantillon du Virus-G.

13. L'un des programmateurs de ce jeu devait détester le personnage de Brad.

Réflexions Diverses

1. Dans la salle des générateurs, éparpillés parmi les cadavres de Tyrants, se trouvent des morceaux de capsules-containers rouges, similaires à celles qu'a utilisé Umbrella pour transporter Mr X dans Biohazard/Resident Evil 2. Si l'on pouvait se demander où cet hélicoptère s'était rendu après sa visite du département de police, on peut deviner, sans faire de vagues, qu'il a poursuivit sa course jusqu'à l'usine désaffectée.

2. Au sujet du blocus militaire instauré autour de Raccoon City, on peut apparemment dire qu'il a du être assuré par des incapables, puisque ni Leon, ni Claire ne rencontre ce fameux barrage. De plus, on peut aussi remarquer que pas moins de six hélicoptères, dont certains sans identifications, ont survolé l'espace aérien de la ville sans aucun problème.

3. Le mini-jeu des Mercenaires, bien qu'horriblement prenant, ne fait pas vraiment partie de l'histoire principale.

4. Pour ceux qui ne le savent pas, Resident Evil Nemesis est sorti au japon avec le sous-titre "Last Escape", c'est pourquoi l'on retrouve plusieurs fois le personnage de Jill qui utilise souvent cette expression.

5. Alors que le verso du boîtier du cd annonce que Jill a quitté les STARS, ce n'est jamais vraiment confirmé dans le jeu. En fait, elle déclare à plusieurs reprises son appartenance à la police ("Hey, je ne suis pas un civil comme les autres, je fais partie des STARS !" ).



Ce texte est une traduction d'une partie du Resident Evil Plot de President Evil et Thomas Wilde, réalisé avec l'aimable autorisation de Thomas Wilde. La traduction est © Umbrella Corp Agent et © Ada, 2002, pour The Last Escape. Toute reproduction interdite.



© Ada, 2003, pour The Last Escape. Toute reproduction est interdite.